• Publicité

Les stades de la coupe du monde 1990 (Italie)

Tout sur les installations sportives italiennes

Les stades de la coupe du monde 1990 (Italie)

Message non lupar fredo590 » 20 Oct 2010, 15:36

Image

Sport : Football
Organisateur(s): FIFA
Éditions: 14e
Lieu: Image Italie
Date: du 8 juin 1990 au 8 juillet 1990
Participants: 24 (106 partants)
Epreuves: 52 rencontres
Affluence: 2.516.348 (moyenne 48.391)
Site Web officiel: http://www.fifa.com/

La Coupe du monde de football de 1990 est la quatorzième édition de la Coupe du monde de football. Elle se tient en Italie du 8 juin au 8 juillet 1990. L'Italie accueille la Coupe du monde pour la deuxième fois après celle de 1934. Bien organisée d'un point de vue logistique, la compétition reste pourtant l'une des plus tristes de l'histoire sur le plan sportif : jeu fermé, défensif, voire violent.
Toujours aussi réaliste et bien organisée, la sélection allemande se hisse en finale pour la troisième fois d'affilée et remporte sa troisième Coupe du monde (après 1954 et 1974) en prenant sa revanche contre l'Argentine, alors que son pays vit la réunification. Dépité après l'élimination des siens en demi-finale par l'Allemagne le capitaine anglais Gary Lineker livre alors cette savoureuse définition du football : « Le football est un sport simple : 22 hommes poursuivent un ballon pendant 90 minutes et à la fin, les Allemands gagnent toujours. »
L'Italie ne parvient pas à rééditer sa performance de 1934 lorsqu'elle s'était imposée à domicile. Ironie de l'histoire, elle est éliminée en demi-finale à Naples par l'Argentine de Maradona, l'idole locale. À noter l'attitude du public napolitain au cours de cette demi-finale qui encouragea plus son idole Maradona que la Squadra... Mais lors de la finale, Maradona et l'équipe d'Argentine sont « maltraités » par le public romain :
L'hymne argentin est sifflé
La bronca s'élève lors des apparitions de Maradona sur l'écran géant du stade
Le public applaudit quand Maradona prend un carton jaune
Mais durant cet été 1990, Naples et toute l'Italie n'ont d'yeux que pour un certain Salvatore Toto Schillaci. Inconnu du grand public au début du tournoi, appelé à rester confiné sur le banc de touche, cet attaquant à la calvitie précoce termine meilleur buteur de la compétition.
La bouffée d'air frais du tournoi est offerte par le Cameroun. Révélations de la compétition, les Lions indomptables et leur attaquant de 38 ans Roger Milla affrontaient dans un match d'ouverture inédit les champions sortants argentins. Le match ayant lieu à Milan, le public a surtout conspué les Argentins et leur star Diego Maradona car ce dernier jouait pour l'ennemi héréditaire le SSC Naples. Durant la première mi-temps le Cameroun a bien contenu les assauts argentins. Après un quart d'heure de jeu en seconde période, André Kana-Biyik était exclu. L'avantage numérique ne profitait pas aux Argentins qui encaissèrent le premier but six minutes plus tard, sur une tête piquée de François Omam-Biyik aidé par une petite bévue du gardien argentin Nery Pumpido. L'Argentine serrait le jeu pour tenter d'égaliser mais le Cameroun tenait son exploit même réduit à neuf quand Benjamin Massing reçut un carton rouge dans la 89e minute pour un coup violent sur Claudio Caniggia. Puis le Cameroun a fait face à la Roumanie dans leur deuxième match. La sélection de Roger Milla dans le groupe camerounais avait été controversée. Il avait été un favori dans l'équipe du Cameroun pendant des années, mais il avait maintenant 38 ans. Il était seulement en Italie en raison d'une intervention politique : Paul Biya, le président du Cameroun, avait insisté sur le fait que Milla soit inclus dans l'équipe.
Contre l'Argentine, Milla était seulement apparu pour les dix dernières minutes. Mais dans le match avec la Roumanie, l'entraîneur Valeri Nepomniachi du Cameroun l'a fait entrer en jeu a la 58e minute, le score étant alors de 0-0. Cela s'est avéré être un mouvement inspiré, car Milla marqua à deux reprises, laissant exploser sa joie dans un déhanché au poteau de corner. Gavril Balint réduisait la marque pour la Roumanie, mais il était trop tard et le Cameroun tenait sa victoire (2-1) et sa qualification pour les huitièmes de finale. Étonnamment, ils ont été battus 4-0 dans leur dernier match de poule par une Union Soviétique désespérée, sans victoire, et tâchant de rester dans le tournoi sur la différence de but. La Roumanie finit deuxième de ce groupe B et l'Argentine fut repêchée pour le second tour au titre de meilleur troisième. Le Cameroun se hissa jusqu'aux quarts de finale, où ils se font éliminer par l'Angleterre au terme d'une prestation héroïque.
Cette édition a également vu la dernière participation de la Tchécoslovaquie, de l'Union soviétique et de la Yougoslavie.
Au cours de la compétition, 238 contrôles antidopage sont effectués. Tous ces tests se révèleront négatifs.

Vainqueur: Image RFA (3e titre)
Finaliste: Image Argentine
Troisième: Image Italie
Buts: 115 (moyenne 2,2)
Meilleur(s) buteur(s): Image Schillaci (6)

Source http://www.Wikipedia.fr

LES VILLES HOTES ET LEURS STADES

BARI BOLOGNE CAGLIARI FLORENCE GENES MILAN NAPLES PALERMEROME TURIN UDINEVERONE
Avatar de l’utilisateur
fredo590
Moderator
Moderator
 
Messages: 1085
Inscription: 10 Aoû 2010, 17:59
Localisation: Gravelines (59)

Publicité

Re: Les stades de la coupe du monde 1990 (Italie)

Message non lupar Gunshot » 04 Mai 2011, 19:59

Je savais pas ou mettre cet article sur la situation en Italie


En Italie, les stades sont vides

En Italie, grand pays de football, les stades sont vidés par la tristesse du jeu, la violence et les mauvaises conditions d'accueil, accompagnant le déclin sportif de la Serie A, au point d'inquiéter les décideurs.

Le football italien est "un football de peur, on attaque à deux et défend à dix, et les gens ne viennent plus au stade", tempête Arrigo Sacchi, ex entraîneur de l'AC Milan.

L'AS Rome a joué un 8e de finale aller de Ligue des champions contre Donetsk devant 31.000 spectateurs, effet glacial dans un stade de 80.000 places.

En Serie A, Bari, le Chievo Vérone ou Lecce (bonnet d'âne avec un taux de remplissage de 29,7%) jouent devant des stades aux deux tiers vides, et seuls cinq clubs ont une fréquentation de plus des deux tiers (Juventus, Inter, Naples, Palerme et Cesena), même l'AC Milan, le futur champion, est en-dessous (63,95 pc).

Plus inquiétant encore, la tendance est à la baisse depuis trois saisons, malgré la présence dans l'élite de tous les clubs populaires (sauf le Torino).

- Platini: A cause de "la violence" -

"Quand ils voient les stades vides, les joueurs n'ont plus tellement envie de jouer", explique le président de l'UEFA, Michel Platini, ancien N.10 de la Juve. Il avance comme raison principale de cette désaffection "la violence", qui perturbe encore trop de matches, quand elle a été presque éradiquée en Angleterre ou en Allemagne, et effraie les spectateurs.

Avec 23.986 personnes par match en moyenne (après la 34-ème journée), la Serie A est loin derrière la Premier League (32.779) et la Bundesliga (41.992), qui justement l'a doublée au classement UEFA et aura donc quatre clubs en C1 2012-13, l'Italie n'en alignant plus que trois.

Les médias italiens multiplient les reportages élogieux sur les 78.424 spectateurs par match du Borussia Dortmund, et saluent les taux de remplissage allemands qui frisent les 100 pc.

En Italie, les stades, datant du Mondial-1990, sont vétustes, hormis le magnifique San Siro de Milan, et plus adaptés aux règles en cours du marketing: loges VIP + pompes à bière + boutiques.

- Le modèle Juventus -

Le nouveau propriétaire américain de la Roma, Thomas DiBenedetto, s'est fixé comme premier objectif de disposer d'un stade, critiquant l'Olimpico, pourtant stade cinq étoiles de l'UEFA, où la piste d'athlétisme éloigne les tifosi.

"Des stades appartenant aux clubs sont fondamentaux pour la croissance du football italien, souligne le président de la Fédération, Giancarlo Abete. Nous sommes en retard sur le reste de l'Europe."

La Juventus, bientôt seul club italien propriétaire de son stade, fait construire sa nouvelle enceinte 100 pc privée à Turin, inaugurée cet été: 41.000 places (près de 4.000 loges) et une zone commerciale de 35.000 m².

"Il rapportera 35-45 millions d'euros par an, soit 30 millions d'euros de plus qu'aujourd'hui, pour un investissement de 145 millions d'euros", selon l'administrateur délégué de la Juve, Jean Claude Blanc.

"L'Italie est un peu en retrait sur les autres pays", estime M. Blanc, mais une loi favorisant la construction de stades privés, prête depuis 2009, fait toujours la navette entre chambres et commissions, au grand dam des présidents.

Les clubs ont leurs torts, en ne baissent pas les prix des places pour attirer du monde. En outre, ils ne sont guère aidés par la loi qui impose un contrôle drastique peu compatible avec les offres promotionnelles. Si un touriste veut emmener son fils au stade, il doit présenter une pièce d'identité à l'achat du billet et aux portes de l'enceinte, même pour un enfant âgé de 7 ans!


http://www.rtbf.be/sport/football/detai ... id=6036033
Avatar de l’utilisateur
Gunshot
Sr. Member
Sr. Member
 
Messages: 360
Inscription: 22 Fév 2011, 03:50

Re: Les stades de la coupe du monde 1990 (Italie)

Message non lupar adeaide » 28 Nov 2012, 03:58

Image
adeaide
Jr. Member
Jr. Member
 
Messages: 94
Inscription: 20 Juin 2012, 17:58

Re: Les stades de la coupe du monde 1990 (Italie)

Message non lupar Bap » 21 Avr 2013, 02:07

Quelqu'un sait pourquoi tous ces stades italiens ont une piste d'athlétisme ? Une génération dorée de sprinters italiens à l'époque ?
Je n'ai même pas l'impression qu'ils sont utilisés pour les grandes compétitions internationales (sauf le stade olympique de Rome).
Pour ne plus lire les messages d'un utilisateur, cliquez sur son nom et ajoutez-le à votre liste d'ignorés.
Pour lui dire ce que vous en pensez, écrivez un message privé.
Bap
Hero Member
Hero Member
 
Messages: 843
Inscription: 21 Avr 2013, 01:43

Re: Les stades de la coupe du monde 1990 (Italie)

Message non lupar jonjon » 21 Avr 2013, 08:33

Je ne sais pas mais en tous cas c'est la composante essentiel d'un stade " à l'italienne"
Peut etre parce que la plupart sont des stades municipaux
Ou alors une longue tradition qui remonte à l'époque du Colisée
jonjon
Hero Member
Hero Member
 
Messages: 1112
Inscription: 15 Juil 2011, 09:43

Re: Les stades de la coupe du monde 1990 (Italie)

Message non lupar Watson » 21 Avr 2013, 08:59

Bap a écrit:Quelqu'un sait pourquoi tous ces stades italiens ont une piste d'athlétisme ? Une génération dorée de sprinters italiens à l'époque ?
Je n'ai même pas l'impression qu'ils sont utilisés pour les grandes compétitions internationales (sauf le stade olympique de Rome).


Va savoir une mode instaurée par je ne sais qui ...
Mais là réponse, c'est jonjon qui la donne (en tout cas je pense).

jonjon a écrit:Peut etre parce que la plupart sont des stades municipaux


Quoi de plus simple pour une municipalité que d'avoir un stade (seulement un et pas 2 ou 3 par ville) qui puisse accueillir plusieurs épreuves sportives ?
Watson
Hero Member
Hero Member
 
Messages: 1918
Inscription: 03 Mar 2012, 13:20

Re: Les stades de la coupe du monde 1990 (Italie)

Message non lupar François Lembrouille » 22 Déc 2013, 01:02

Petit clin d'oeil à Waddle par des supporters de Marseille lors de la demi finale Allemagne-Angleterre à Turin:

Avec, au premier plan justement (n°8 de dos) Chris Waddle, devant lui Jurgen Klinsmann, Peter Chilton,... et en arrière plan (en tribune) un drapeau où on peu lire notamment "Marseille forza Waddle, OM".
FireShot Screen Capture #040 - 'WM 90 Germany v England 4th JUL 1990 BBC.png
FireShot Screen Capture #040 - 'WM 90 Germany v England 4th JUL 1990 BBC.png (143.13 Kio) Vu 6907 fois


FireShot Screen Capture #041 - 'WM 90 Germany v England 4th JUL 1990 BBC 2.png
FireShot Screen Capture #041 - 'WM 90 Germany v England 4th JUL 1990 BBC 2.png (134.18 Kio) Vu 6907 fois


FireShot Screen Capture #042 - 'WM 90 Germany v England 4th JUL 3.png
FireShot Screen Capture #042 - 'WM 90 Germany v England 4th JUL 3.png (144.71 Kio) Vu 6907 fois


FireShot Screen Capture #043 - 'WM 90 Germany v England 4th JUL 1990 BBC 4.png
FireShot Screen Capture #043 - 'WM 90 Germany v England 4th JUL 1990 BBC 4.png (137.38 Kio) Vu 6907 fois


FireShot Screen Capture #045 - 'WM 90 Germany v England 4th JUL 1990 BBC5.png
FireShot Screen Capture #045 - 'WM 90 Germany v England 4th JUL 1990 BBC5.png (135.43 Kio) Vu 6907 fois


FireShot Screen Capture #046 - 'WM 90 Germany v England 4th JUL 1990 BBC 6.png
FireShot Screen Capture #046 - 'WM 90 Germany v England 4th JUL 1990 BBC 6.png (70.16 Kio) Vu 6907 fois


FireShot Screen Capture #047 - 'WM 90 Germany v England 4th JUL 1990 BBC 7.png
FireShot Screen Capture #047 - 'WM 90 Germany v England 4th JUL 1990 BBC 7.png (75.5 Kio) Vu 6907 fois
Avatar de l’utilisateur
François Lembrouille
Full Member
Full Member
 
Messages: 111
Inscription: 16 Déc 2013, 16:12



  • Publicité

Retourner vers Stades d'Italie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité